Bienvenue sur la boutique en ligne de Würth France Vente de matériel pour les professionnels

Equipement et protection antichute

Tri

Produits populaires

Produits les plus populaires dans la catégorie Equipement et protection antichute

Pourquoi s’équiper ou équiper ses salariés en équipement anti-chute ?

1. La loi

Décret 2008-244 du 7 mars 2008 : quelle que soit la hauteur, dès qu’il y a risque de chute, l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour garantir la protection contre les chutes.

Priorité aux protections collectives type garde-corps, échafaudages, filets etc. mais :

  • A défaut de protection collective, l’équipement individuel est obligatoire.
  • Le montage ou démontage des protections collectives doit se faire en sécurité, donc avec un équipement antichute.
  • La protection collective n’exclut pas le port des harnais (double-sécurité).

2. Le risque est réel

3 ouvriers meurent tous les jours en Europe suite à une chute (2006, source Union Européenne). 1 arrêt de travail toutes les 2 min. en France en moyenne, 2ème cause de mortalité au travail après la route (2007, CNAM). Le risque n’épargne pas ceux qui se disent « prudents » : une chute peut être causée par un tiers, un effondrement, un malaise, etc.

3. Le matériel évolue

De plus en plus confortable et adapté, il se fait oublier et peut devenir plus une aide qu’une gêne.

La règle des 3A :

Pour mettre en place un système antichute, la présence de ces 3 constituants est indispensable : hArnais, Antichute et Ancrage.


Pourquoi s’équiper ou équiper ses salariés en équipement anti-chute ?

1. La loi


Décret 2008-244 du 7 mars 2008 : quelle que soit la hauteur, dès qu’il y a risque de chute, l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour garantir la protection contre les chutes.

Priorité aux protections collectives type garde-corps, échafaudages, filets etc. mais :

- A défaut de protection collective, l’équipement individuel est obligatoire.
- Le montage ou démontage des protections collectives doit se faire en sécurité, donc avec un équipement antichute.
- La protection collective n’exclut pas le port des harnais (double-sécurité).


2. Le risque est réel


3 ouvriers meurent tous les jours en Europe suite à une chute (2006, source Union Européenne). 1 arrêt de travail toutes les 2 min. en France en moyenne, 2ème cause de mortalité au travail après la route (2007, CNAM). Le risque n’épargne pas ceux qui se disent « prudents » : une chute peut être causée par un tiers, un effondrement, un malaise, etc.


3. Le matériel évolue


De plus en plus confortable et adapté, il se fait oublier et peut devenir plus une aide qu’une gêne.


La règle des 3A :


Pour mettre en place un système antichute, la présence de ces 3 constituants est indispensable : hArnais, Antichute et Ancrage.