Vente de matériel pour les professionnels

Créez votre accès eshop

Inscrivez-vous dès maintenant à la boutique en ligne en 3 clics.

Vente aux professionnels uniquement

Accès client
Créez votre accès eshop

Inscrivez-vous dès maintenant à la boutique en ligne en 3 clics.

Vente aux professionnels uniquement

Scellement chimique

Tri

Produits populaires

Produits les plus populaires dans la catégorie Scellement chimique

Scellement chimique : choisissez les mortiers Würth pour votre chevillage

La cheville chimique est utilisée pour la fixation de charges lourdes à très lourdes. Le principe de base est simple à réaliser : il consiste à injecter le mortier de scellement dans le trou de fixation. La technique de fixation diffère cependant, selon le type de paroi, pleine, creuse ou friable. Vous trouverez parmi les mortiers chimiques Würth, celui qui correspond à vos besoins : mortiers pour paroi pleine, paroi creuse, pour le scellement de fers à béton ou des mortiers mixtes.

Les matériaux pleins que l’on rencontre le plus fréquemment sont le béton, la brique pleine et la pierre naturelle. Si le scellement chimique n’est pas obligatoire pour ce type de matériau (l’ancrage métallique pouvant convenir), il est fortement recommandé pour la fixation de charges lourdes mais aussi pour les charges plus légères dont le risque d’arrachement est fort.

Les matériaux creux quant à eux sont les plaques de plâtre (simples, avec isolant ou alvéolées), le hourdis ou encore les briques creuses. Le mortier chimique, alliage de résine et de durcisseur, sera injecté dans la paroi à l’aide d’un pistolet ou d’un poussoir, mais la fixation avec scellement chimique n’est pas la même selon le type de paroi.
 

Paroi creuse ou paroi pleine : la technique de fixation chimique diffère

La première étape de la fixation chimique consiste à percer le trou dans le matériau. La technique pour les matériaux creux comme le parpaing ou les matériaux pleins comme le béton, est sensiblement la même. À l’aide d’un foret, percez un trou d’une longueur supérieure d’1 cm à celle de votre tige filetée.

Une fois le trou percé, il est nécessaire de nettoyer soigneusement le trou à l’aide d’un écouvillon et d’une soufflette, en repassant 2 à 4 fois, afin de s’assurer qu’aucune poussière ou particule ne gênera la fixation (notamment pour les parois pleines). La seconde étape est celle du scellement chimique : c’est là que la technique diffère selon le type de la paroi. Pour les parois pleines ; après vous être assuré que le mortier est mélangé de façon homogène, injectez le produit depuis le fond du trou.

Insérez ensuite la tige filetée avec un mouvement de rotation. Contrôlez le visuel (tige droite, pas de débordement) puis patientez le temps du séchage (délai de mise sous charge indiqué sur le produit).

Enfin, mettez en place la pièce à fixer et appliquez le couple de serrage. Pour les parois creuses, on utilise un tamis. Après avoir percé, insérez le tamis puis remplissez-le de mortier chimique. Les étapes sont ensuite les mêmes que pour les parois pleines : insertion de la tige, délai de mise en charge…

Scellement chimique : choisissez les mortiers Würth pour votre chevillage


La cheville chimique est utilisée pour la fixation de charges lourdes à très lourdes. Le principe de base est simple à réaliser : il consiste à injecter le mortier de scellement dans le trou de fixation. La technique de fixation diffère cependant, selon le type de paroi, pleine, creuse ou friable. Vous trouverez parmi les mortiers chimiques Würth, celui qui correspond à vos besoins : mortiers pour paroi pleine, paroi creuse, pour le scellement de fers à béton ou des mortiers mixtes.

Les matériaux pleins que l’on rencontre le plus fréquemment sont le béton, la brique pleine et la pierre naturelle. Si le scellement chimique n’est pas obligatoire pour ce type de matériau (l’ancrage métallique pouvant convenir), il est fortement recommandé pour la fixation de charges lourdes mais aussi pour les charges plus légères dont le risque d’arrachement est fort.

Les matériaux creux quant à eux sont les plaques de plâtre (simples, avec isolant ou alvéolées), le hourdis ou encore les briques creuses. Le mortier chimique, alliage de résine et de durcisseur, sera injecté dans la paroi à l’aide d’un pistolet ou d’un poussoir, mais la fixation avec scellement chimique n’est pas la même selon le type de paroi.
 

Paroi creuse ou paroi pleine : la technique de fixation chimique diffère


La première étape de la fixation chimique consiste à percer le trou dans le matériau. La technique pour les matériaux creux comme le parpaing ou les matériaux pleins comme le béton, est sensiblement la même. À l’aide d’un foret, percez un trou d’une longueur supérieure d’1 cm à celle de votre tige filetée.

Une fois le trou percé, il est nécessaire de nettoyer soigneusement le trou à l’aide d’un écouvillon et d’une soufflette, en repassant 2 à 4 fois, afin de s’assurer qu’aucune poussière ou particule ne gênera la fixation (notamment pour les parois pleines). La seconde étape est celle du scellement chimique : c’est là que la technique diffère selon le type de la paroi. Pour les parois pleines ; après vous être assuré que le mortier est mélangé de façon homogène, injectez le produit depuis le fond du trou.

Insérez ensuite la tige filetée avec un mouvement de rotation. Contrôlez le visuel (tige droite, pas de débordement) puis patientez le temps du séchage (délai de mise sous charge indiqué sur le produit).

Enfin, mettez en place la pièce à fixer et appliquez le couple de serrage. Pour les parois creuses, on utilise un tamis. Après avoir percé, insérez le tamis puis remplissez-le de mortier chimique. Les étapes sont ensuite les mêmes que pour les parois pleines : insertion de la tige, délai de mise en charge…
Pour améliorer votre expérience d’achat, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Fermer